Paris
Actualités

« Le Cercle des poètes disparus » au Théâtre Antoine : l’éloge du courage et de l’émancipation

Spectacle

Le Théâtre Antoine accueille une adaptation théâtrale inédite par Gérald SIBLEYRAS du film culte « Le Cercle des poètes disparus ». Porté par la mise en scène d’Olivier SOLIVERES et la prestance de l’acteur Stéphane FREISS dans le rôle iconique du professeur John Keating.

Cette expérience théâtrale aussi poignante qu’émouvante immerge le public dans une relecture passionnante du film emblématique sorti en 1989 et qui a depuis a marqué plusieurs générations.

 

L’essence même du Carpe Diem sur scène : oser penser par soi-même

Dans cette adaptation française du film culte du réalisateur Peter WEIR, « Le Cercle des poètes disparus » nous transporte dans l’atmosphère envoûtante d’un collège américain des années 50. La pièce, fidèle à l’œuvre de Tom SCHULMAN, explore les thèmes universels de l’amitié, de l’émancipation, et de la transmission à travers le regard anticonformiste du professeur John Keating. Ce dernier incite ses élèves à remettre en question les conventions, à se libérer des carcans sociaux, et à embrasser le courage d’être soi-même.

Pour notre plus grand plaisir, l’adaptation garde les scènes clés de l’œuvre cinématographique, et les séquences se succèdent avec fluidité et dynamisme, et à la fin la salle applaudit debout comme un seul homme.

 

La dynamique collective : virtuosité et fraîcheur de la distribution

Stéphane FREISS incarne avec modernité et enthousiasme l’emblématique John Keating, questionnant les relations maître-élèves, et la nécessité de réfléchir sur l’importance de penser par soi-même.

 

« Les choses ne changent pas, changez votre façon de les voir !

Soyez vous-mêmes, tous les autres sont pris.

Quittez la route, la vie n’est pas une promenade.

Soyez audacieux…

Carpe diem, Carpe diem !

Saisissez les opportunités,

Et, faites de votre vie un chef-d’œuvre »

La distribution, composée de jeunes talents déjà virtuoses tels qu’Ethan OLIEL (dont nous avions déjà apprécié le talent dans « La Tempête » au Théâtre de la Huchette interprète le rêveur Neil Perry), Hélie THONNAT (le timide Tod Anderson), Audran CATTIN (l’effronté et nonchalant Charlie Dalton), Maxence SEVA (le rigoriste Gary Cameron), Pierre DELAGE (le fidèle Steven Meeks), Maxime HURIGUEN (l’amoureux Richard Overstreet), apportent fraîcheur, générosité et émotion.

 

Sous la direction d'Olivier SOLIVERES, époustouflante d’énergie, la distribution s’inscrit dans la dynamique collective qui a marqué le film, donnant vie à une histoire dans laquelle se dessinent des personnalités et des destins. 

 

« Une pièce de théâtre absolument formidable ! Interprétation exceptionnelle, artistes magnifiques, une combinaison parfaite d'humour et d'émotion. Les décors, effets visuels et jeux de lumière étaient grandioses. » Alice PORTO – sur TPA.FR

 

 

Scénographie et décors : une plongée dans l’Amérique des années 50

La reconstitution minutieuse de l’Amérique des années 50, avec des costumes et des accessoires fidèles à l’époque, suscite une immersion totale dans l’univers du « Cercle des poètes disparus », dans le respect du contexte historique. Le gigantesque tableau de neuf mètres, une initiative d’Olivier SOLIVERES, ajoute une touche poétique à la classe de Keating. Les pupitres des élèves sont montés sur roulettes, contribuant à la dynamique du jeu. Du lever de rideau à la dernière réplique, le rythme est soutenu, sans répit ni temps morts.

           

« Un spectacle déjà rendu au rang des classiques. Une mise en scène ingénieuse, un décor mobile et astucieux, du talent à l'état brut autour d'un magistral Stéphane Freiss. Une adaptation digne du film sans en être une copie. À découvrir de toute urgence. » Olivier – sur TPA.FR

 

 

« Le Cercle des poètes disparus » s’épanouit sur les planches du Théâtre Antoine, propulsé par une équipe talentueuse, une scénographie innovante et une distribution prometteuse.

Cette adaptation théâtrale, capturant l’esprit du film original, résonne comme un cri à la vie et à la liberté. Entre l’immersion dans l’Amérique des années 50 et la poésie intemporelle du « Carpe Diem », le public est invité à vivre pleinement cette expérience théâtrale unique, à redécouvrir une œuvre marquante qui offre une réflexion profonde sur l’émancipation, la pensée critique et l’héritage des enseignants qui défient les normes.

 

Infos et réservations :

« Le Cercle des poètes disparus » se joue jusqu’au 12 mai 2024 au Théâtre Antoine - 14, boulevard de Strasbourg 75010 Paris - Ne tardez pas à réserver vos places ICI ➔  

Avis des spectateurs

Affiché à côté de votre commentaire.

Jamais affiché, jamais partagé !

Cet espace est réservé aux commentaires concernant l’aspect artistique de ce spectacle. Si votre demande concerne la billetterie ou la disponibilité des places, merci de contacter directement le guichet du théâtre.

Protégé par reCAPTCHA sous conditions et règlement de la vie privée Google.

À lire aussi

Dernières actualités