Paris
Spectacles à Paris

L'Avare 

5

51 avis
1 commentaire(s)

Votre avis
Théâtre Artistic Théâtre - Paris

De MOLIÈRE

"Ma cassette, ma cassette..." On connaît la réplique. Dans cet Avare-là, Jacques Osinski a décidé de la prendre au sérieux. Évitant les ressorts de la farce, il montre en Harpagon un veuf à la fois terrifiant et poignant qui retient son argent pour tenter de retenir le temps qui passe. Le rire se fait grinçant. Dans un décor contemporain, le metteur en scène décortique la vie d'une famille qu'il observe par le trou de la serrure. Prenant la pièce à la lettre, il la monte comme un roman policier : avec un vrai suspens. La vérité des âmes y éclate sans fard. Mieux vaut en rire qu'en pleurer semble dire Molière...
Lire plus Fermer

Première

 : 

Dernière

 : 

Mise en scène :

Jacques OSINSKI

Lumière :

Catherine VERHEYDE

Dramaturgie :

Marie POTONET

La presse parle de L'Avare

Logo La Terrasse
L'Avare

En choisissant d'installer ses comédiens dans le décor élégant d'un appartement pompidolien au luxe décemment discret, Jacques Osinski, sans tapage ni explication politique péniblement démonstrative, réussit une critique sociale fine et acerbe. (...) Les comédiens sont tous... Lire plus

En choisissant d'installer ses comédiens dans le décor élégant d'un appartement pompidolien au luxe décemment discret, Jacques Osinski, sans tapage ni explication politique péniblement démonstrative, réussit une critique sociale fine et acerbe. (...) Les comédiens sont tous très justes. Ils ne versent pas dans les excès de la farce, et les personnages cyniques et vipérins qui entourent Harpagon font frémir autant qu'ils font rire.

Fermer
Source Source
Logo Télérama
L’Avare

Il y a du Molière en Frissung : il s'avance seul sur la scène, dépouillé de sa fameuse cassette pleine d'or. Désarmé, désarmant, mais tellement confiant dans la puissance du théâtre...

Logo Le Figaro
L'Avare paye de sa personne

Le génie comique de Molière résiste par moment à ce voile de mélancolie d'un Avare qui tourne au drame bourgeois.

Télécharger l’article Télécharger l’article
Logo Webthéâtre
Le rire au noir

La mise en scène nerveuse de Jacques Osinski qui finement élague du côté du happy-end, donne à cet « Avare » des saveurs de roman noir et suggère au passage que Molière, en cette affaire, pourrait bien être l’ancêtre de Pierre Desproges.

Source Source
logo avant scene
L'Avare

Un Avare finement temporisé, un peu balzacien, un peu mauriacien. Gilles Costaz

Réduire la liste
Afficher tous

Laissez un avis sur L'Avare

Affiché à côté de votre commentaire.

Jamais affiché, jamais partagé !

Votre évaluation :

Protégé par reCAPTCHA sous conditions et règlement de la vie privée Google.

Les avis des spectateurs sur L'Avare

Anonyme
Anonyme 5
Un Avare moderne et dramatique. Pourquoi pas? Notre Molière est intemporel, universel, drôle et surtout tragique. Les comédiens eux, sont magnifiques! Bravo et merci.

Ce spectacle n'est plus à l’affiche

Vous cherchez peut-être une reprise ou une autre mise en scène à l'affiche :

Dernières actualités du Artistic Théâtre

À l’affiche dans ce théâtre

Les autres pièces du même genre

Ceux qui ont consulté le spectacle L'Avare ont aussi consulté