Paris

Tessa est une jeune et remarquable avocate, un ténor du barreau dont la spécialité est de défendre des hommes accusés de viols et d’agressions sexuelles. Après avoir gravi tous les échelons, malgré ses origines ouvrières, elle atteint le sommet des prétoires : elle gagne ses affaires en défendant la meilleure version de ses clients et en pointant les failles ou les contradictions des victimes. Brillante et très sollicitée, elle est en pleine ascension, jusqu’au jour où sa vie va basculer ...

 

PRIMA FACIE, dans sa version anglophone a été récompensé d’un Tony Awards à Broadway et d’un Laurence Olivier Awards à Londres.

 

---

Le 8 mars, une rencontre avec Maître Anne LASSALLE est organisée à l'occasion de la journée internationale de lutte pour le droit des femmes. La rencontre tournera autour de la question:
"Comment la justice peut-elle, doit-elle évoluer aujourd'hui dans les affaires de viols et d'agressions sexuelles ?".
Géraldine MARTINEAU et Élodie NAVARRE seront présentes et ce bord de plateau sera animé par Hélène CHEVRIER.
Accessible à toute pesronne munie d'un billet, sans supplément.

Distribution : Elodie NAVARRE

Mise en scène : Géraldine MARTINEAU

Collaboration artistique : Sylvain DIEUAIDE

Décor : Salma BORDES

Costumes : Vanessa COQUET

Lumières : Nieves SALZMANN

Traduction : Dominique HOLLIERSéverine MAGOIS

Création sonore : Antoine REIBRE

Première et dernière

Du 17/01/24 au 01/06/24

Infos et réservations

Guichet : 31, rue de la Gaîté 75014 Paris
Tél. location : 01.43.22.77.74 / 01.43.22.83.04
Fax location : 01.43.20.08.83

Salle ouverte

Depuis le 14 mars 2022, l'accès aux lieux culturels, notamment les théâtres, ne relève plus de la présentation d'un passe vaccinal. Le port du masque dans nos salles n'est plus obligatoire non plus, conformément aux décisions gouvernementales.
Infos COVID Fermer

Plan d’accès Théâtre du Petit Montparnasse

Comment se rendre au Théâtre du Petit Montparnasse

  • Edgar Quinet, Gaîté-Montparnasse
  • 28, 58, 68, 82, 89, 92, 94, 96
  • Centre commercial Gaîté, Tour Montparnasse, Gare Montparnasse

La presse en parle - PRIMA FACIE

Télérama sortir
Remarquable performance TTT

Télécharger l’article Télécharger l’article
Logo Le Monde
Cette pièce apparait d'utilité publique

Télécharger l’article Télécharger l’article
Logo Le Parisien
Elodie Navarre excellente

Télécharger l’article Télécharger l’article
Vanity Fair
Bluffante

"Grande subtilité narrative et une interprétation bluffante. Elodie Navarre prend le flambeau de Jodie Comer avec brio. Une pièce bouleversante."    

Source Source

À lire aussi

Laissez un avis sur PRIMA FACIE

Affiché à côté de votre commentaire.

Jamais affiché, jamais partagé !

Votre évaluation :

Protégé par reCAPTCHA sous conditions et règlement de la vie privée Google.

Les avis des spectateurs sur PRIMA FACIE

Anonyme
Alain 5
Je pense qu’il ne faut pas trop savoir du spectacle avant d’y aller.
Moi je savais juste que c’est l’adaptation d’une pièce américaine qui triomphe en ce moment à Broadway, à Londres et un peu partout dans le monde, et que c’est un seule en scène qui raconte l’histoire d’une avocate ténor du barrau issue d’un milieu modeste qui s’est spécialisée dans la défense des hommes accusés d’agressions sexuelles et de viols.
La pièce est absolument saisissante. Un choc !
Je ne me souviens pas dans cette même petite salle du théâtre d’avoir vu un autre spectacle de cette puissance depuis « Les chatouilles » d’Andréa Bescond. J’ai fini en larmes.
C’est une pièce dont on ne ressort pas indemne, passionnante de bout en bout, drôle et terrifiante, aussi bien dans l’écriture que dans la mise en scène (avec quasi seulement une chaise et un miroir, Géraldine Martineau offre une scénographie à la fois subtile et d’une efficacité redoutable).
Mais ce choc théâtral que j’ai vécu hier soir ne serait rien sans Élodie Navarre dont la performance est exceptionnelle. Elle se métamorphose sous nos yeux à l’image de son personnage, aussi bien intérieurement qu’extérieurement, pour nous faire terminer les une heure et demie de spectacle dans un état émotionnel rare.
La finesse, la sincérité, l’intelligence, l’émotion de ce qu’elle donne, on ne voit pas ça tous les soirs sur une scène. Bravo l’artiste !
Anonyme
Lydie 5
Quelle énergie sur scène !
Que d'émotions !!!
la mise en scène et l'ambiance sonore est également à souligner
Anonyme
Margaux 5
Une pièce incroyable, nécessaire, et jouée avec une justesse époustouflante par ELODIE NAVARRE. C'est presque de l'héroïsme d'éduquer le spectateur avec autant de générosité et d'âme. Ce sont grâce à ces formes d'art que des choses peuvent changer. MERCI.
Anonyme
A 5
Une pièce à voir absolument. Elodie Navarre joue formidablement, le texte est vivant ; le fond de la pièce donne à réfléchir sur la réception, dans notre système juridique, de la parole de la victime : la cohérence du témoignage doit-elle rester aussi vitale lorsqu'on juge une affaire de violence sexuelle ?
Anonyme
Cc 5
La Parole est à la justice ?

Cette pièce est un ouvrage de femmes.
L'autrice Suzie Miller en est la créatrice en 2019, et remporte le prix "Laurence Olivier" à Londres en 2023 (un équivalent de nos Molières).
Jouée un peu partout dans le monde, cette œuvre est enfin traduite en français par 2 femmes de talent : Dominique Hollier et Séverine Mageois ...
Pour la mise en scène ce sera aussi une imagination féminine, celle de Géraldine Martineau. Au travers d'un astucieux jeu de miroir, elle nous montre les deux mondes dans lesquels va baigner Élodie Navarre, l'actrice seule sur scène.

Le texte impressionnant de Suzie Miller décrit très bien les arcanes de la justice. Dans une première partie, il s'attarde sur les ficelles de cette avocate "talen-tueuse" qui gagne ses procès.
Jusqu'au jour où tout bascule pour elle, comme pour une femme sur trois et c'est la seconde partie qui commence.
L'avocate devient la victime, celle qui doit apporter les preuves, celle que l'on couvre de questions (petite pensée pour Halimi et le procès de Bobigny).
Alors qu'elle connait toutes les règles du jeu de la justice des hommes, elle va t elle perdre pied?

Élodie Navarre est forte et incroyable dans la première partie, j'aurai voulu trouver plus d'émotions dans la seconde.
Mais elle porte avec conviction ce texte qu'il faut écouter, ce langage du droit qui emprunte tellement de mots au latin. Sans nous transporter au moyen âge (et à Saint Louis rendant la justice adossé à son chêne), Miller fait une belle démonstration : le système judiciaire met en doute la parole d’une plaignante et la maintien dans un état de peur et de domination.
Est-ce que sur les 50 dernières années les choses ont changé pour celles qui ont subies des violences ?


Vous l'aurez compris : une pièce à voir pour comprendre et prendre conscience du processus d’effacement et de déformation des souvenirs (autre vaste sujet !)

A l'issue de la représentation, on se pose beaucoup de questions mais une chose est sure "à première vue, quelque chose doit changer" !

Bon spectacle !
Anonyme
Sophie 5
Une performance de comédienne, d'écriture et de mise en scène d'exception. Un moment époustouflant, une pépite à voir absolument.
Anonyme
Olivier 5
Bravo à Elodie Navarre et à la metteuse en scène pour cette claque théâtrale .
MERCI.
Anonyme
Jean-Marc 5
Quelle prestation époustouflante En tant qu’homme et juriste j’ai pris un uppercut qui fait du bien et fait surtout réfléchir Merci à Élodie Navarre d’avoir été si juste dans sa performance
Christiane-Monique
Christiane-Monique - membre depuis 141  mois 5
Fantastique, à voir absolument ,
Anonyme
Annie 5
Excellent
Quelle performance !
Seule sur scène, malgré nous ,malgré nos précoces réticences, nous sommes emmenés, emportés par l actrice et son jeu de scène
La mise en scene ,les lumières accompagnent merveilleusement l artiste
Bravo ,bravo à vous Madame et à l équipe
Anonyme
Régis 5
Prima Facie est une pièce bouleversante et engagée, qui aborde le sujet délicat du viol et du consentement. Elodie Navarre y incarne avec brio Tessa. Le texte de Suzie Miller, adapté par Dominique Hollier et Séverine Magois, est d'une grande finesse et d'une grande force. Il nous fait réfléchir sur la justice, le patriarcat, la culpabilité et la résilience. La mise en scène de Géraldine Martineau est sobre et efficace, mettant en valeur le jeu intense et nuancé d'Elodie Navarre, qui occupe seule la scène pendant une heure et demie. Prima Facie est une pièce qui ne laisse pas indifférent, qui nous touche au plus profond et qui nous invite à changer de regard sur les violences faites aux femmes. A voir absolument !
Anonyme
Nathalie 5
Fabuleux ! Un sujet sensible... Une pièce bouleversante... Un grand Bravo à Elodie Navarre pour son interprétation exceptionnelle !!!
Anonyme
chantal 4
Magnifique et touchante interprétation
Elodie Navarre capable de prendre la voie de différents personnages successivement
Belle mise en scène qui intercale les points de vue de ceux-ci, permettant de scander un texte qui pourrait paraître long car dit d'une seule voie
Le sujet est on ne peut plus d'actualité : le viol, le consentement, le justice, la police face aux victimes, leur écoute ou pas ...
Le discours est simple, cash comme on dit maintenant.
A voir
Anonyme
Claire 5
Élodie Navarre interprète extrêmement bien ce rôle et nous fait rentrer dans la peua de son personnage. Une mise en scène sobre mais très expressive. Un sujet actuel . Une belle pièce que je conseille
Anonyme
Martine 5
Très belle pièce sur le consentement et l'interprétation de la vérité , magnifique interprétation d'Elodie Navarre sur un sujet aussi sensible

Calendrier et tarifs - PRIMA FACIE

Tarifs

  • Promotion
  • Dernière minute
  • Plein tarif
  • 1° catégorie 34 €
  • 2° catégorie 20 €
  • Jeune -26 ans 10 € les mardis, mercredis et jeudis selon disponibilités

À partir de 10

À l’affiche dans ce théâtre

Les autres pièces du même genre

Ceux qui ont consulté le spectacle PRIMA FACIE ont aussi consulté

Réserver