• Spectacles à Paris

    Beauté, Chaleur et Mort 

    Théâtre Artistic Théâtre - Paris

    Contemporains Drame Avant-garde

    De Nini BELANGER, Pascal BRULLEMANS

    C'est un bien étrange objet auquel nous vous convions : "Beauté, Chaleur et Mort" relate le récit d'un couple qui perd un enfant. C’est notre histoire et c’est nous qui la racontons sur scène. C’est à cela que nous vous invitons. C’est à cela que... Lire plus
    C'est un bien étrange objet auquel nous vous convions : "Beauté, Chaleur et Mort" relate le récit d'un couple qui perd un enfant. C’est notre histoire et c’est nous qui la racontons sur scène. C’est à cela que nous vous invitons. C’est à cela que vous êtes conviés : à prendre le risque de vous asseoir et d’écouter une histoire vraie, racontée en toute liberté, sans artifices. Déjà, il y a un malaise. Ce fut le point de départ, ce malaise. Celui d'inviter des gens à assister, impuissant, à la véritable douleur d'autrui. Notre consommation d'informations et d'expériences est prodigieuse. Nos passions, comme nos indignations, sont fulgurantes, puis nous glissons rapidement vers autre chose. La douleur, elle, reste la même. Lancinante et persistante. Son épreuve laisse des traces, mais nous ne prenons plus le temps de les observer. Nous la taisons ou l'anesthésions. Il revient alors aux créateurs de trouver le chemin pour dévoiler cette partie que nous occultons. C'est à cela que nous vous invitons. À prendre le risque de vous asseoir et d'écouter une histoire vraie, racontée en toute liberté, sans artifices. Nini et Pascal "Beauté, Chaleur et Mort", qui a obtenu à Montréal de nombreux prix dont celui du « moment théâtral unique », est le premier volet du « Cycle de la perte ». La seconde partie, "Vipérine", dont le texte a reçu deux prix du meilleur texte jeune public en France et au Québec, sera présentée au théâtre Artistic Athévains conjointement. Fermer

    Première

     : 

    Dernière

     : 

    Distribution :

    Pascal BRULLEMANS Nini BELANGER

    Mise en scène :

    Pascal BRULLEMANS Nini BELANGER

    Mise en scène (assistant) :

    Manon CLAVEAU

    Scenographe :

    Julie VALLÉE-LÉGER

    Création sonore :

    Nicolas LETARTE

    La presse parle de Beauté, Chaleur et Mort

    Logo Le Devoir
    spectacle déchirant et extrêmement dérangeant

    Logo LaPresse.ca
    Ce n’est pas un objet théâtral comme les autres

    Parler de Beauté, Chaleur et Mort d’une manière détachée est impossible. Ce n’est pas un objet théâtral comme les autres. C’est une œuvre à part entière, mise en scène avec soin. En témoigne cette scénographie dépouillée, ce jeu... Lire plus

    Parler de Beauté, Chaleur et Mort d’une manière détachée est impossible. Ce n’est pas un objet théâtral comme les autres. C’est une œuvre à part entière, mise en scène avec soin. En témoigne cette scénographie dépouillée, ce jeu retenu et ce texte capable d’autodérision. Alexandre Vigneault 

    Fermer
    Logo Le Devoir
    Une des pièces les plus marquantes de la saison

    Nini Bélanger fait un théâtre de micro-détails. A cette esthétique de gestes précis, de chaleur et de lenteur, elle ajoute une impudeur supplémentaire, due au non-jeu, à l’apparente réalité de la situation à la diminution des frontières entre la... Lire plus

    Nini Bélanger fait un théâtre de micro-détails. A cette esthétique de gestes précis, de chaleur et de lenteur, elle ajoute une impudeur supplémentaire, due au non-jeu, à l’apparente réalité de la situation à la diminution des frontières entre la scène et le vécu. Le couple manie un art raffiné : donner l’impression d’un théâtre qui se construit dans l’instant. Une démarche très rare sur nos scènes, et rarement exploitée avec autant de tendresse. Une des pièces les plus marquantes de la saison. Philippe Couture 

    Fermer
    Logo Le Devoir
    C’est habituellement quand on ose que tout se fait plus intéressant

    Tout le monde le sait : c’est habituellement quand on ose que tout se fait plus intéressant . Quand on choisit de plonger vraiment. Sur scène, la chose est tout aussi évidente. On se retrouve là, en plein cœur du risque, avec le troublant Beauté, Chaleur et Mort . Michel Bélair 

    Logo Pieuvre.ca
    Beauté, Chaleur et Mort n’est pas une œuvre grave

    Beauté, Chaleur et Mort n’est pas une œuvre grave, elle illustre la vie avec son lot de tristesse, de malheur et de cruauté, mais elle encourage l’humour et la légèreté. Florence Bessac 

    Logo Le Délit
    Une étrange expérience théâtrale profondément intéressante et enrichissante

    Une étrange expérience théâtrale profondément intéressante et enrichissante. Une démarche artistique réfléchie où, privilégiant l’hyperréalisme, Nini Bélanger poursuit toujours plus loin l’expérience de l’intime repoussant ainsi la... Lire plus

    Une étrange expérience théâtrale profondément intéressante et enrichissante. Une démarche artistique réfléchie où, privilégiant l’hyperréalisme, Nini Bélanger poursuit toujours plus loin l’expérience de l’intime repoussant ainsi la limite entre scène et réalité. Marion Andreoli 

    Fermer
    La presse en parle
    Les scènes ne tombent jamais dans le pathos, et pourtant elles arrachent le cœur

    L’hyperréalisme, fondamentale question sur les limites de l’intimité, de l’impudeur, sur ce qui est représentable sur scène. Les scènes traversées d’ironie et de tendresse blessée, sont intenses. Elles ne tombent jamais dans le pathos, et pourtant elles arrachent le...

    Réduire la liste
    Afficher tous

    Laissez un avis sur Beauté, Chaleur et Mort

    Votre prénom sera affiché à côté de votre commentaire

    Jamais affiché, jamais partagé !

    Votre évaluation :

    Protégé par reCAPTCHA sous conditions et règlement de la vie privée Google.

    Ce spectacle n'est plus à l’affiche

    À l’affiche dans ce théâtre

    Les autres pièces du même genre

    Ceux qui ont consulté le spectacle Beauté, Chaleur et Mort ont aussi consulté