• Spectacles à Paris

    Mon Isménie 

    Théâtre de Poche-Montparnasse - Paris

    Classiques Contemporains Comédie

    De Eugène LABICHE

    Vancouver est le bourgeois le plus malheureux de Châteauroux. Il a en effet une fille de vingt-quatre ans qu’il a élevée amoureusement et qui menace de le quitter car elle a une folle envie de se marier. Il cherche par... Lire plus

    Vancouver est le bourgeois le plus malheureux de Châteauroux. Il a en effet une fille de vingt-quatre ans qu’il a élevée amoureusement et qui menace de le quitter car elle a une folle envie de se marier. Il cherche par tous les moyens à chasser les « prétendus » qui viennent demander la main d’Isménie, comme ce Dardenboeuf. Ce jeune homme a toutes les chances de parvenir à ses fins, car il a l’appui de Galathée, sœur de Vancouver, vieille fille très fortunée qui veut le bien de sa nièce Isménie. Vancouver va-t-il perdre sa fille chérie ?

    Fermer

    Première

     : 

    Dernière

     : 

    Mise en scène :

    Daniel MESGUICH

    La presse parle de Mon Isménie

    Logo Toute la culture
    Ils sont géniaux !

    Daniel Mesguich épouse le trait à l’extrême; ses personnages sont à la façon d’un guignol sculptés au couteau, chacun habité par son unique projet. Et son extrémisme fonctionne. Sophie Forte truculente, Alice Eulry bluffante, Frederic Cuif, impayable et Frédéric... Lire plus

    Daniel Mesguich épouse le trait à l’extrême; ses personnages sont à la façon d’un guignol sculptés au couteau, chacun habité par son unique projet. Et son extrémisme fonctionne. Sophie Forte truculente, Alice Eulry bluffante, Frederic Cuif, impayable et Frédéric Souterelle, grand-guignolesque, poussent le jeu au maximum, enchaînent les clowneries, les chansons et les adresses au public. Guano en De Dardenboeuf est bluffant. Ils sont géniaux. Les gags de mise en scène s’intriquent avec les gags du texte. Le public fait résonner la salle de ses rires, il se sent bien sans prétention.

    Fermer
    Logo Froggy's Delight
    Un époustouflant quintet de comédiens !

    Daniel Mesguich opte pour un parti pris scénographique radical avec un plateau nu sur lequel s'agitent, entre commedia dell'arte et Grand Guignol et avec les couplets mis en musique par Hervé Dévolder, des personnages farcesques en costumes d'époque confectionnés par Corinne Rossi interprétés par... Lire plus

    Daniel Mesguich opte pour un parti pris scénographique radical avec un plateau nu sur lequel s'agitent, entre commedia dell'arte et Grand Guignol et avec les couplets mis en musique par Hervé Dévolder, des personnages farcesques en costumes d'époque confectionnés par Corinne Rossi interprétés par un époustouflant quintet de comédiens capables de partir en vrille à la seconde qui donnent la pleine (dé)mesure de leur talent notamment dans les monologues.

    Fermer
    De la gaîté, de la fantaisie, un feu d’artifice haut en couleurs qui fait bien rire !

    Si vous êtes curieux et que vous aimez découvrir une mise en scène qui sort des sentiers battus, avec en point d’orgue des comédiens chevronnés au service d’une farce, alors foncez au Poche Montparnasse ! (…) De la gaîté, de la fantaisie, un feu d’artifice haut en couleurs...

    Je vous assure un immense éclat de rire !

    Dans un décor épuré au maximum (c’est le moins que l’on puisse dire). Il ne reste que les magnifiques costumes et le jeu des comédiens. Ils ont, tous les cinq, de très beau rôle à défendre et ils s’en donnent à coeur joie. On sent une véritable harmonie et un... Lire plus

    Dans un décor épuré au maximum (c’est le moins que l’on puisse dire). Il ne reste que les magnifiques costumes et le jeu des comédiens. Ils ont, tous les cinq, de très beau rôle à défendre et ils s’en donnent à coeur joie. On sent une véritable harmonie et un esprit de troupe dans cette pièce. Ils dansent, ils chantent et ils jouent au sens premier du terme. La mauvaise foi du père (Frédéric Souterelle), le génie de la servante qui veut devenir Rosière (Frédéric Cuif), l’ingénuité sexy de la jeune fille en fleur (Alice Eulry d’Arceaux), le jeu incroyable du prétendu (GUANO - quelle voix !) et surtout cette tante merveilleuse incarnée par Sophie Forte, ahurissante. Votre rire, Madame, est une bombe de destruction massive. Mon Isménie est un immense coup de coeur. Il faut courir voir cette pièce et remplir à fond cette salle. Je vous assure un immense éclat de rire.

    Fermer

    Laissez un avis sur Mon Isménie

    Votre prénom sera affiché à côté de votre commentaire

    Jamais affiché, jamais partagé !

    Votre évaluation :

    Protégé par reCAPTCHA sous conditions et règlement de la vie privée Google.

    Ce spectacle n'est plus à l’affiche

    À l’affiche dans ce théâtre

    Les autres pièces du même genre

    Ceux qui ont consulté le spectacle Mon Isménie ont aussi consulté